PRESENTATION

 

page de garde dossier

 

Voici un dossier d’introduction à lire pour mieux appréhender ce dont il est question:

Lien du dossier :

rehabilitation des granges isolees de chartreuse

Et le BILAN 2019:

Les granges oubliées de Chartreuse BILAN

 

 

Introduction

En 2016, la Communauté de Commune Coeur de Chartreuse (4C) lance un appel aux habitants à participer à l’élaboration d’un PLUI H, regroupant 18 communes du massif de Chartreuse.

En participant à cette démarche, un groupe de citoyens se constitue et soulève le sujet de l’avenir des granges isolée de Chartreuse.

En répondant aux objectifs ciblés par le PLUI H, nous proposons alors un axe de réflexion orienté vers la réhabilitation de ces granges dans des projets agricoles et de vie (liés).

Nous ne parlons pas ici d’utopie, ou de modes de vie marginaux, mais d’une néo-paysannerie qui ferait revivre ces granges, en apportant un dynamisme local.

Le PLUI H sera finalisé en juin prochain, et le dialogue avec nos dirigeants/représentants locaux est aujourd’hui difficile.  Même si le bâtis isolé est pris en compte, il n’y a apparemment pas de volonté politique à ce que ces granges deviennent des lieux de vie au travers de ce type de projet.

Nous aimerions alors que les citoyens s’approprient le sujet ; pour que chacun puisse avoir accès au travail effectué, nous avons mis en ligne nos travaux sur ce site.

bonne lecture

Qui sommes nous:

Nous sommes un groupe de citoyen, habitants des Entremonts, sensibles aux questions d’environnement, d’indépendance, de patrimoine, de choix de vie,  d’agro-écologie, d’expérimentation, et de vivre ensemble dans un territoire cohérent.

Nous voulons mettre en pratique des modes de vie choisis, et surtout impulser une dynamique de territoire qui donnerait cette possibilité à tous.

Historique:

Calendrier des échanges et des travaux effectués entre le Groupe de travail citoyen sur les granges isolées  et la 4c :

Printemps 2016 : Participation à la réunion participative à l’élaboration du PLUI organisée par la 4c à St Laurent du Pont.

Avril 2016 :Rencontre avec HALEM à la ferme de la Berthe.

Eté 2016 :Participation à la 2e réunion participative à l’élaboration du PLUI organisée par la 4c à St Laurent du Pont. (Rencontre d’une personne du cabinet d’étude, qui nous invite à une réunion socioprofessionnels à la 4c.)

 Eté 2016 : Participation à la réunion des socioprofessionnels à la 4c.(Rejet catégorique de nos idées par le président de la 4c)

Eté 2016 : Contact mail avec la personne Chargée de l’Urbanisme à la Communauté de communes Cœur de Chartreuse, et envoi d’une première mouture du dossier « Réflexion sur la place de l’écohabitat et de l’agriculture paysanne autour des granges isolées en chartreuse »

Septembre 2016 : participation à réunion publique diagnostic pluih à St Laurent du Pont (rencontre avec la Chargée de l’Urbanisme à la Communauté de communes Cœur de Chartreuse et le Vice – Président en Charge de l’aménagement de l’espace pour organiser une réunion en novembre)

 Novembre 2016 : réunion avec la Chargée de l’Urbanisme à la Communauté de communes Cœur de Chartreuse et le Vice – Président en Charge de l’aménagement de l’espace à Entremont-le_Vieux (positifs et intéressés au sujet mais avec des réserves et quelques incompréhensions).

Décembre 2016 :Élaboration d’un inventaire des sites potentiels aux Entremonts (comme convenu à la réunion de novembre).

Fin décembre 2016 : Envoi à la 4c  du dossier complet mis à jour (dossier, inventaire, cartographie, photos).

Début mars : Relance par mail pour la 2e rencontre prévue à l’origine mi janvier (vue la finalisation du padd).

(plus de nouvelles)

 Fin mars : Réunion entre élus : Refus du projet avec « habitat permanent »

6 juin : 1ere réunion du groupe de travail (élus uniquement)Atelier: prise en compte du patrimoine bâti et paysager dans le PLUi Coeur de Chartreuse

06 novembre 2017 : Relance par mail pour connaître les orientations de la 4c sur ce sujet

(toujours pas de réponse)

fin novembre : mise en ligne du site internet

25 novembre : Intervention au festival culture Eco à St Pierre d’Entremont, et rapide rencontre avec le Vice – Président en Charge de l’aménagement de l’espace: « Tout ça c’est bien, mais il est impossible d’habiter dans ces granges, il faudrait alors vivre dans les villages. »

début décembre : Envoi par mail d’un dossier d’introduction finalisé à la 4c, et relance…

début décembre : Réponse complète et précise de la part de la 4C, avec un descriptifs des questionnements et travaux en cours sur le sujet.

 janvier 2018 : Envoi du dossier par mail aux élus du territoire

16 janvier 2018 :Retour de l’échange Communauté de communes / Services de l’Etat concernant le PLUIH, Premiers retours des communes sur leur secteurs de projet prioritaires, Synthèse du travail effectué sur les constructions isolées.

Le possible changements de destination des bâtis isolé est abordé.

février 2018 : Nous sommes conviés le 12 mars, à une séance d’échange sur le devenir des constructions isolées:

Dans le cadre de l’élaboration du PLUI H Cœur de Chartreuse, les élus du territoire ont mené une réflexion sur le devenir des constructions isolées, qui  pose un certain nombre de  question :– Comment favoriser le maintien de ce patrimoine sans générer de surcoût pour les collectivités locales ( réseaux, desserte et sécurité incendie, accueil de nouveaux habitants) et nuire aux activités agricoles en place ?– Le cas échéant, à quelles conditions autoriser le changement de destination ?

Premier bilan de cette rencontre:

Les personnes présentes (élus- techniciens-habitants-structures concernées…) étaient favorable à la démarche et au projet.

Dans une optique de changement de destination du bâtis isolé vers de l’habitat, les communes de « la plaine du Guiers » (St Laurent du pont, Miribel les Echelles…) sont ouvertes à se type de projet.

Les communes des Entremonts ont quant a elle verrouillé ces possibilités à travers une identification très restreinte des bâtiments où le changement de destination serait possible.

Le role du PNRC dans la mise en œuvre de ce type d’expérience territoriale a été abordé…

Une fois de plus, si volonté politique il y a, une recherche de solution doit être menée…

Retrouvez le compte rendu de cet échange et les cartographies correspondantes dans la rubrique lien/documentation.

mars 2018 : Réunion organisée par le PNRC sur l’avenir paysager du massif. Échange constructif entre le bureau d’étude du PNRC, le CAUE 73, les habitants et notre collectif. Le projet concorde avec les objectifs ciblés pour le paysage de demain en Chartreuse.

mars 2018: Présence à l’AG de l’addear et de la confédération paysanne à St Baldoph. Premiers échanges avec des membres de l’addear et de la conf ; on doit se rencontrer à nouveau au sujet de la réhabilitations des granges en Chartreuse.

à venir: Une réunion avec l’ADDEAR, terre de lien, la 4c, les élus et notre groupe de travail, sur l’identification de sites pouvant permettre l’installation agricole en secteur de montagne.

juin 2018: Rencontre avec Maisons Paysannes de France:

Un projet d’auto réhabilitation de grange en Chartreuse pourrait se faire en lien direct avec le programme d’aide de MPF.

Ils on pour rôle de conseiller les particuliers comme les collectivités (préservation, adaptation du bâtis agricole, architecture, matériaux, performances énergétiques, normes…) et de mettre en œuvre des chantiers démonstratifs.

Ils pourraient alors, monter un projet avec un particulier (conception, besoins, attentes, aides…) et accompagner les travaux avec un artisans (outils, pédagogie, aides via les collectivités?…)

automne 2018: Le PLUI se finalise petit a petit, et comme d’habitude, toujours aucune nouvelle de nos collectivités sur le sujet. La réunion avec l’ADDEAR a surement dû passer à la trappe…

Le manque de volonté politique se fait sentir et est probablement en train de mettre un point final à toute cette démarche…

printemps 2019: Après quelques relances, on nous informe qu’effectivement, la réunion n’a pu être organisée, étant donné:

– que deux des trois communes contactés ne souhaitaient pas donner suite

– et que l’outil juridique envisagé par la 4c a été jugé illégal par les services de l’état

On nous invite alors à participer à la prochaine enquête publique.

mai 2019:

On participe a l’enquête publique où on expose un bilan de notre démarche depuis 2016 à l’enquêteur publique, en lui remettant une synthèse écrite.

 

été 2019:

(p 194 du rapport de la commission d’enquête – voir documents 4c)

Réponse : « Le projet de PLUI a identifié la préservation de ce patrimoine comme crucial. Ainsi plus de 200 bâtiments situés en zones A et N ont été identifiés comme pouvant changer de destination, dont une grande majorité de granges. En revanche, les élus n’ont pas souhaité autoriser le changement de destination vers de l’habitat permanent de granges situées à l’écart, non accessibles par voie carrossable toute l’année (enneigement) et non desservi par les réseaux, et ce pour des raisons réglementaires. L’évolution de certaines constructions vers une destination d’habitat non permanente ou touristique reste possible pour les bâtis identifiés en Chalet d’Alpage, sous réserve d’un avis favorable de la CDNPS. »

 

_____________________________________________________________________

Le premier représentant de la 4C nous l’avait bien dit en 2016 : « De toute façon, ces granges sont vouées à disparaître ! »

Alors à  partir de maintenant, on pourrait nommer ces granges non plus « les granges isolées de chartreuse », mais « les granges oubliées de chartreuse »!